jeudi 28 mars 2013

Carte mentale et monde réel. Où est la frontière?

Découvrez une carte unique et originale, remplie d'émotions et d'histoires, réalisée avec des objets réels pour vous raconter la conférence Biggerplate Unplugged à ParisClick here to view the English version of the post
Après plusieurs mois d'inactivité sur le blog pour me consacrer à la création d’une association, je profite d’une belle expérience, à savoir ma participation en tant qu'expert à la conférence « Biggerplate Unplugged Paris », pour vous écrire de nouveau.

Il y a une dizaine de mois, Jean-Pascal COTE (emapsfree.fr), avec qui je dialogue régulièrement au sujet des cartes mentales, m'avait informé de la future tenue, en France, d'un évènement concernant le mind mapping et qu'il comptait sur ma présence.

C'est ainsi que l’équipe de Biggerplate emmenée par Liam HUGHES et divers collaborateurs français mobilisés autour de Frédéric VEVE ont réuni en ce 21 mars 2013, jour du printemps, près de septante personnes au « Laboratoire de l’édition » pour une après-midi entièrement consacrée au mind mapping. Parmi eux, des utilisateurs de logiciels, des développeurs, des éditeurs, des blogueurs ainsi que des formateurs venus dialoguer avec les professionnels et explorer les nouvelles tendances en ce domaine.

Invité en tant qu'expert à répondre aux questions des participants, j’ai pu officiellement et publiquement annoncer la création de l'association à but non lucratif « Dessine-moi une idée asbl», en exposer l’objectif, informer du soutien de Tony BUZAN et de l'équipe ThinkBuzan et évoquer les raisons qui m’ont poussé à lancer ce projet socio-éducatif. Je consacrerai un billet à cette association tout prochainement.

La journée fut mémorable, teintée de souvenirs divers que j’ai souhaité immortaliser à l'aide d'une mind map originale. Cette fois, ni papiers ni logiciel (ou presque) mais des objets réels, placés à même le sol, remémorant l’évènement.

Biggerplate Unplugged Paris - Mind map avec des objets réels
Version haute résolution disponible ici
Je démontre ici que la mind map est bien plus qu'un schéma radial hiérarchique, il s'agit d’un véritable état d'esprit. Mon plaisir est de construire et de communiquer avec cet outil. Il m'aide à partager mes émotions et en susciter d’autres dans l’audience. Qu'en pensez-vous?

Comme je le dis souvent, l’important dans le mind mapping, ce n'est pas le document final mais le cheminement. Imaginez-vous à ma place en train de rassembler les différents objets qui évoquent ou ont fait de cette conférence, un souvenir agréable. Laissez-moi vous emmener et parcourons ensemble cette journée.

Lorsque j'installe cette très jolie chemise de « Woo4men », encore froissée, cela me rappelle toute son histoire avec son créateur et les nombreux moments de rigolades qu'elle a provoqués tout au long de la journée. Celle de mon ami Matthieu COTTARD était presqu'aussi belle.

Ensuite, quand je dépose ces billets de train et de métro, je me souviens du stress permanent de rater un départ. Mais au final, le parcours était bien préparé et les horaires bien agencés. J'ai terminé mon itinéraire à pied, sous le soleil, dans les charmantes rues du 5ème arrondissement.

En réalisant cette maquette de la salle de conférence, je me rappelle bien sûr de l'endroit, parfaitement aménagé pour la circonstance, mais aussi de la présentation du « Labo de l’édition », un lieu neutre et ouvert dédié aux professionnels de l'édition, incluant un espace de co-working, ayant pour objectif de soutenir les jeunes structures innovantes.

Lorsque je dépose mes notes, je repense aux différentes réunions avec Frédéric et Jean-Pascal pour la préparation de nos interventions. Je me revois en train de réaliser la carte mentale dans le train Thalys et un petit garçon qui me regardait avec envie. Je lui dit : « Tiens mon petit, une feuille et quelques marqueurs pour que toi aussi tu puisses exprimer ta créativité ». La maman était heureuse et les contrôleurs se moquaient de nos dessins respectifs qui n'avaient pas beaucoup de sens à leurs yeux. Je repense aussi à ma présentation de l'association « Dessine-moi une idée asbl » et mon ambition d'aider les enfants à mieux apprendre grâce au mind mapping à l'école. Je n'ai d’ailleurs pas pu cacher mon émotion.

En ajoutant la farde de Biggerplate, je repense à Liam, à sa bonne humeur et à son intervention dans un français impeccable, à son frère qui adorait ma chemise, aux nombreuses photos qu'il a prises et qui nous permettent de revivre l’ambiance de la journée, et bien évidemment à sa plateforme de partage de mind maps unique en son genre. Je le félicite pour sa capacité à fédérer de cette manière les acteurs du domaine.

Lorsque je relis le programme, je ne peux m'empêcher de revoir Frédéric VÈVE (communiquons) sur sa chaise officiant en quelque sorte de Monsieur « Loyal ». Son rôle a été prépondérant dans le succès de l'évènement; à la fois animateur, facilitateur mais aussi régulateur, il a réussi à tenir parfaitement un planning que je croyais utopiste tout en assurant une continuité dans les débats. C'est un grand professionnel de la communication.

Avec les photos des intervenants (trois sessions prévues), je me souviens des mind maps qu'ils nous ont présentées, les questions qu’elles ont suscitées et tous les autres témoignages qui sont venus enrichir les discussions. Patrick NEVEU (Signos) nous a expliqué les difficultés rencontrées pour vulgariser l’usage du mind mapping dans les entreprises. Il nous a éclairé sur les démarches qui, avec l'expérience, semblent mieux fonctionner avec ses clients. Jean-Pascal COTE nous a présenté une ébauche d’un modèle de maturité du mind mapping pour un usage individuel et collectif. Il a le mérite de lancer le débat autour des problèmes de communication et de compétence entre les acteurs du domaine. Enfin, Jérôme DARD & Lionel MASSON (CARTES sur TABLES) ont introduit avec bonne humeur et réalisme, la session consacrée aux éditeurs de logiciel. MindJet, MindMeister et Matchware, autant de solutions et d’avancées technologiques avec des marchés et des visions du mind mapping bien différentes et parfois même bien arrêtées. iMindMap n'était pas représenté mais Chris Griffiths et son équipe étaient présents lors de l'édition anglo-saxonne.

En parcourant les cartes de visites récoltées auprès de mes pairs, je repense à tous ces gens que j'ai enfin rencontrés en personne alors que nous échangions déjà nos points de vue sur les médias sociaux. Je me souviens des personnes comme Julie CUMMINGS-DEBROT qui m'ont encouragé pour l’association, des personnes telles que Sébastien MARTINEZ qui suivent mon évolution par l'intermédiaire du blog et des professionnels comme Denys LEVASSORT (mind-mapping-decision) qui souhaitent collaborer avec moi à l'avenir. Je n'oublierai pas la rencontre avec Pascal BERNARDON (www.human-connect.com) qui plaide pour une collaboration plus formelle tout au long de l'année et celle avec mes collègues belges Marco BERTOLINI (Formation 3.0) et Fabienne DE BROECK (Optimind) qui avaient fait le déplacement.

Et « last but not least », nous nous sommes tous retrouvés autour d’un verre dans cette très belle brasserie de la place Contrescarpe, qui porte le même nom. Un dernier moment de partage dans la bonne humeur, avant de reprendre le train de nuit.



Vous comprendrez ainsi combien une carte mentale, quelle qu'elle soit, peut exprimer bien plus qu'une information structurée. Celle-ci raconte une histoire et grave à tout jamais le souvenir de mon passage à Paris.

Gardez l'esprit ouvert.
Soyez créatif.
A bientôt.


Découvrez une carte unique et originale, remplie d'émotions et d'histoires, réalisée avec des objets réels pour vous raconter la conférence Biggerplate Unplugged à ParisClick here to view the English version of the post
Après plusieurs mois d'inactivité sur le blog pour me consacrer à la création d’une association, je profite d’une belle expérience, à savoir ma participation en tant qu'expert à la conférence « Biggerplate Unplugged Paris », pour vous écrire de nouveau.

Il y a une dizaine de mois, Jean-Pascal COTE (emapsfree.fr), avec qui je dialogue régulièrement au sujet des cartes mentales, m'avait informé de la future tenue, en France, d'un évènement concernant le mind mapping et qu'il comptait sur ma présence.

C'est ainsi que l’équipe de Biggerplate emmenée par Liam HUGHES et divers collaborateurs français mobilisés autour de Frédéric VEVE ont réuni en ce 21 mars 2013, jour du printemps, près de septante personnes au « Laboratoire de l’édition » pour une après-midi entièrement consacrée au mind mapping. Parmi eux, des utilisateurs de logiciels, des développeurs, des éditeurs, des blogueurs ainsi que des formateurs venus dialoguer avec les professionnels et explorer les nouvelles tendances en ce domaine.

Invité en tant qu'expert à répondre aux questions des participants, j’ai pu officiellement et publiquement annoncer la création de l'association à but non lucratif « Dessine-moi une idée asbl», en exposer l’objectif, informer du soutien de Tony BUZAN et de l'équipe ThinkBuzan et évoquer les raisons qui m’ont poussé à lancer ce projet socio-éducatif. Je consacrerai un billet à cette association tout prochainement.

La journée fut mémorable, teintée de souvenirs divers que j’ai souhaité immortaliser à l'aide d'une mind map originale. Cette fois, ni papiers ni logiciel (ou presque) mais des objets réels, placés à même le sol, remémorant l’évènement.

Biggerplate Unplugged Paris - Mind map avec des objets réels
Version haute résolution disponible ici
Je démontre ici que la mind map est bien plus qu'un schéma radial hiérarchique, il s'agit d’un véritable état d'esprit. Mon plaisir est de construire et de communiquer avec cet outil. Il m'aide à partager mes émotions et en susciter d’autres dans l’audience. Qu'en pensez-vous?

Comme je le dis souvent, l’important dans le mind mapping, ce n'est pas le document final mais le cheminement. Imaginez-vous à ma place en train de rassembler les différents objets qui évoquent ou ont fait de cette conférence, un souvenir agréable. Laissez-moi vous emmener et parcourons ensemble cette journée.

Lorsque j'installe cette très jolie chemise de « Woo4men », encore froissée, cela me rappelle toute son histoire avec son créateur et les nombreux moments de rigolades qu'elle a provoqués tout au long de la journée. Celle de mon ami Matthieu COTTARD était presqu'aussi belle.

Ensuite, quand je dépose ces billets de train et de métro, je me souviens du stress permanent de rater un départ. Mais au final, le parcours était bien préparé et les horaires bien agencés. J'ai terminé mon itinéraire à pied, sous le soleil, dans les charmantes rues du 5ème arrondissement.

En réalisant cette maquette de la salle de conférence, je me rappelle bien sûr de l'endroit, parfaitement aménagé pour la circonstance, mais aussi de la présentation du « Labo de l’édition », un lieu neutre et ouvert dédié aux professionnels de l'édition, incluant un espace de co-working, ayant pour objectif de soutenir les jeunes structures innovantes.

Lorsque je dépose mes notes, je repense aux différentes réunions avec Frédéric et Jean-Pascal pour la préparation de nos interventions. Je me revois en train de réaliser la carte mentale dans le train Thalys et un petit garçon qui me regardait avec envie. Je lui dit : « Tiens mon petit, une feuille et quelques marqueurs pour que toi aussi tu puisses exprimer ta créativité ». La maman était heureuse et les contrôleurs se moquaient de nos dessins respectifs qui n'avaient pas beaucoup de sens à leurs yeux. Je repense aussi à ma présentation de l'association « Dessine-moi une idée asbl » et mon ambition d'aider les enfants à mieux apprendre grâce au mind mapping à l'école. Je n'ai d’ailleurs pas pu cacher mon émotion.

En ajoutant la farde de Biggerplate, je repense à Liam, à sa bonne humeur et à son intervention dans un français impeccable, à son frère qui adorait ma chemise, aux nombreuses photos qu'il a prises et qui nous permettent de revivre l’ambiance de la journée, et bien évidemment à sa plateforme de partage de mind maps unique en son genre. Je le félicite pour sa capacité à fédérer de cette manière les acteurs du domaine.

Lorsque je relis le programme, je ne peux m'empêcher de revoir Frédéric VÈVE (communiquons) sur sa chaise officiant en quelque sorte de Monsieur « Loyal ». Son rôle a été prépondérant dans le succès de l'évènement; à la fois animateur, facilitateur mais aussi régulateur, il a réussi à tenir parfaitement un planning que je croyais utopiste tout en assurant une continuité dans les débats. C'est un grand professionnel de la communication.

Avec les photos des intervenants (trois sessions prévues), je me souviens des mind maps qu'ils nous ont présentées, les questions qu’elles ont suscitées et tous les autres témoignages qui sont venus enrichir les discussions. Patrick NEVEU (Signos) nous a expliqué les difficultés rencontrées pour vulgariser l’usage du mind mapping dans les entreprises. Il nous a éclairé sur les démarches qui, avec l'expérience, semblent mieux fonctionner avec ses clients. Jean-Pascal COTE nous a présenté une ébauche d’un modèle de maturité du mind mapping pour un usage individuel et collectif. Il a le mérite de lancer le débat autour des problèmes de communication et de compétence entre les acteurs du domaine. Enfin, Jérôme DARD & Lionel MASSON (CARTES sur TABLES) ont introduit avec bonne humeur et réalisme, la session consacrée aux éditeurs de logiciel. MindJet, MindMeister et Matchware, autant de solutions et d’avancées technologiques avec des marchés et des visions du mind mapping bien différentes et parfois même bien arrêtées. iMindMap n'était pas représenté mais Chris Griffiths et son équipe étaient présents lors de l'édition anglo-saxonne.

En parcourant les cartes de visites récoltées auprès de mes pairs, je repense à tous ces gens que j'ai enfin rencontrés en personne alors que nous échangions déjà nos points de vue sur les médias sociaux. Je me souviens des personnes comme Julie CUMMINGS-DEBROT qui m'ont encouragé pour l’association, des personnes telles que Sébastien MARTINEZ qui suivent mon évolution par l'intermédiaire du blog et des professionnels comme Denys LEVASSORT (mind-mapping-decision) qui souhaitent collaborer avec moi à l'avenir. Je n'oublierai pas la rencontre avec Pascal BERNARDON (www.human-connect.com) qui plaide pour une collaboration plus formelle tout au long de l'année et celle avec mes collègues belges Marco BERTOLINI (Formation 3.0) et Fabienne DE BROECK (Optimind) qui avaient fait le déplacement.

Et « last but not least », nous nous sommes tous retrouvés autour d’un verre dans cette très belle brasserie de la place Contrescarpe, qui porte le même nom. Un dernier moment de partage dans la bonne humeur, avant de reprendre le train de nuit.



Vous comprendrez ainsi combien une carte mentale, quelle qu'elle soit, peut exprimer bien plus qu'une information structurée. Celle-ci raconte une histoire et grave à tout jamais le souvenir de mon passage à Paris.

Gardez l'esprit ouvert.
Soyez créatif.
A bientôt.


6 commentaires:

  1. Bonjour Philippe,
    et bravo pour cette réalisation originale et de bon goût. Le sens restitué par les objets du quotidien, mais des objets "chargés", et un quotidien 100% "habité". J'aime bien cette forme de mapping, qui nous rappelle que si les outils peuvent beaucoup, la mise en scène de l'information est essentielle. J'entrevois clairement toute la puissance de ces réalisations avec les enfants par exemple. Et bien au delà. Nul doute qu'une collaboration est possible sur différents projets. Encore merci à Liam, Frédéric, aux intervenants, et à toi pour l'énergie, la sincérité,....la justesse. A bientôt. Denys.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Denys.
      Je n'ai effectivement pas développé le bénéfice que j'entrevois avec une telle manière de réaliser les mind maps avec des enfants. Mais tu as vu juste et ton témoignage me touche. Je pense que l'on pourrait parler longtemps de la mise en scène de l'information et ici, c'est au ses propre. A bientôt.

      Supprimer
    2. Wouaw ! Une superbe réalisation, pleine de poésie. Une très belle évocation d'une journée inoubliable pour tous les participants qui partagent une même passion. Merci, Philippe, pour ce beau cadeau et ce témoignage que la créativité, c'est d'abord un état d'esprit. Que les outils traduisent ensuite. A bientôt.

      Supprimer
    3. Merci Marco.
      Je pense que nous allons pouvoir partager beaucoup de choses qui nous tiennent à coeur et qui nous rassemblent dans la manière de les concevoir ou de les présenter.
      A très vite.

      Supprimer
  2. Bravo philippe pour cette carte mentale qui entre dans la catégorie de ce que je nomme "carte à communiquer". Tu nous montres clairement à quel point : le témoignage du créateur, de sa sensibilité, de son esprit d'entrepreneur peuvent prendre le pas sur la carte. Dans cet exemple c'est la carte qui accompagne le texte et non l'inverse. Tu as merveilleusement restitué avec une très belle sensibilité cette atmosphère de partage et d'échange que nous avons ressentie.
    Tous mes voeux de bonheur pour la création de ton association que tu portes si bien ! J'ai été très touché, lors de l'événement Biggerplate, par le fait que tu n'étais plus seul dans ce projet mais que désormais c'était toute une communauté t'accompagnait.
    Bonne route et revient vite nous voir pour d'autres témoignages qui, je le sais d'avance, seront tout aussi enrichissants.

    Jean-Pascal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton soutien et ton analyse toujours aussi pertinente.
      J'espère effectivement que je vais pouvoir compter sur l'engagement de certaines personnes présentes pour soutenir l'association, d'une quelconque manière. Un message est passé et une relation s'est créée. A moi de concrétiser et de mener le projet là où il mérite d'aller.
      A très vite.

      Supprimer