likefb

30 mars 2020

Coronavirus : les pics sont en vue pour plusieurs pays en Europe


Dernière mise à jour le 3/4/2020 15:00

Nous avons maintenant suffisamment de données relevées en Italie pour pouvoir fournir une estimation de l’évolution future dans quelques autres pays représentatifs. De nombreux scientifiques et médias essaient de prévoir le pic en observant l’évolution d’une courbe exponentielle de personnes contaminées (peu représentative) ou de personnes décédées qui devrait fléchir, mais cela n’apparaît pas clairement. Ce n’est pas rassurant et permet difficilement de faire une prédiction. Cela engendre également des annonces stupides à propos de l’atteinte de ce fameux pic, tantôt la semaine passée, puis le week-end passé, puis début de semaine alors qu’en fait ce n’est pas du tout à l’ordre du jour. Seule l’Italie est en train de connaître son pic de décès (enfin je l’espère).

Mes calculs et mes prévisions reposent uniquement sur le nombres de décès (en supposant que les pays sont transparents à ce sujet, en effectuant des tests post-mortem et en dehors du milieu hospitalier). Plus particulièrement, j’analyse le taux d’accroissement moyen de décès chaque jour. Celui-ci baisse tous les jours dans tous les pays analysés, sur les traces de ce qui s’est passé en Italie (avec une réserve pour la France, le Royaume-Uni où les courbes sont plus éloignées). 

La courbe de décès aux États-Unis décroche de la tendance italienne. Le pays va probablement vivre 15 jours horribles, avec plus de 3000 morts en 24h au pire moment. C'est l'histoire d'un des plus grands pays du monde (et de son dirigeant) qui n'aura pas confiné l'/les épicentres (comme en Chine, par exemple) et qui va vivre la catastrophe sur tout son territoir (330 millions d'habitant concernés).



Même si le nombre de décès augmente sur 24 heures, la situation peut néanmoins être en cours d'amélioration. Ce qui est important, c'est que la proportion, par rapport au total, diminue. Par exemple, si un pays à une moyenne de 24% de décès en plus chaque jour, en partant d’un total de 1700 décès, cela fait 1700x1,24=2108, c.-à-d. 408 décès supplémentaires le lendemain. Si, je jour suivant, l’accroissement baisse à 22% (oui, cela ne baisse pas plus de 2% par jour), cela fera un total de 2108x1,22=2571, c.-à-d. une augmentation de 463 décès (un taux inférieur mais plus de décès). Et ainsi de suite jusqu’à ce que le taux d’accroissement occasionne moins de décès que la veille, et ce, sur plusieurs jours (moyenne). C’est à ce moment que le pic de décès sera atteint. 


Les taux d’accroissement des décès que j’ai relevés dessinent des courbes dont la forme est beaucoup plus prévisible que celles qui montrent l’évolution du nombre de personnes contaminées ou décédées. Elles sont presque linéaires, sans grande surprise, et très semblables d'un pays à l'autre). Le graphique ci-dessous montre cette évolution en Italie.



En comparant la situation de chaque pays avec celle de l'Italie, il est possible de prévoir le jour où le nombre de décès sera la plus important, définissant ainsi un pic dans le pays. Le tableau ci-dessous reprend les dates approximatives du pic de décès et le nombre approximatif de décès sur 24 heures à ce moment pour quelques pays représentatifs.

Pays
Date approximative du
pic de décès
Nombre de décès approximatif sur 24h
au moment du pic
Italie
28/3/2020
≈900
Espagne
4/4/2020
≈1000
France
6/4/2020
≈630
Allemagne
7/4/2020
≈200
Belgique
7/4/2020
≈210
Pays-Bas
7/4/2020
≈230
États-Unis
13/4/2020
>3500
Royaume-Uni
14/4/2020
>2500

L'Italie a dépassé son pic de décès et amorce maintenant une diminution du nombre de décès journalier. Il y aura cependant encore de nombreuses personnes qui vont décéder avant un retour à une situation sans décès. L'Espagne devrait connaître ce pic en ce moment, mais avec également de nombreux décès en 24 heures. Les autres pays en Europe connaîtront le pic dans une semaine. Pour la France, les États-Unis et le Royaume-Uni, la situation est quelque peu inquiétante car la courbe se situe au-dessus de la tendance italienne, ce qui pourrait se traduire par une situation plus compliquée à résorber.

Les données du tableau sont obtenues à partir des graphiques détaillés pour chaque pays. Le jour du pic de décès est obtenu par une projection de la tendance en Italie alignée avec la situation dans le pays. Le nombre de décès à ce moment est évalué en fonction de l'évolution le jour d'avant et le jour d'après. Les graphiques suivants montrent les moments approximatifs du pic de décès. Ils montrent également le moment où le pays a pris des mesures de confinement (en nombre de jours après la communication du premier décès).










J'ai essayé d'être le plus rationnel possible en espérant me tromper et que les pics seront atteints plus rapidement, avec moins de décès.

Bonne lecture.
Philippe PACKU


0 commentaires:

Publier un commentaire