likefb

19 sept. 2019

Aménagements raisonnables à l'école : 12 fiches pour comprendre et améliorer la situation de l'apprenant

Une fiche détaillée pour chaque besoin spécifique, avec des recommandations pour les aménagements, des outils, des pistes pour les parents et des liens utiles.

Le décret « aménagements raisonnables » du 7 décembre 2017 (Belgique francophone), entré en vigueur à la rentrée 2018-2019, élargit les dispositifs d'éducation inclusive relatifs à l'accueil, à l'accompagnement et au maintien dans l'enseignement ordinaire fondamental et secondaire des élèves présentant des besoins spécifiques.
Tout élève de l'enseignement ordinaire, fondamental et secondaire, qui présente des « besoin(s) spécifique(s) » est en droit de bénéficier d'aménagements raisonnables matériels, organisationnels ou pédagogiques appropriés, pour autant que sa situation ne rende pas indispensable une prise en charge par l'enseignement spécialisé.
Un « besoin spécifique » est un besoin résultant d’une particularité, d’un trouble, d’une situation permanents ou semi-permanents d’ordre psychologique, mental, physique, psycho-affectif faisant obstacle au projet d’apprentissage et requérant, au sein de l’école, un soutien supplémentaire pour permettre à l’élève de poursuivre de manière régulière et harmonieuse son parcours scolaire dans l’enseignement ordinaire fondamental ou secondaire.

Un « aménagement raisonnable » est une mesure appropriée, prise en fonction des besoins dans une situation concrète, afin de permettre à une personne présentant des besoins spécifiques d’accéder, de participer et de progresser dans son parcours scolaire, sauf si ces mesures imposent à l’égard de l’établissement qui doit les adopter une charge disproportionnée.

Même s'il s'agit maintenant d'une loi qui oblige à mettre en place certains aménagements et qui définit le cadre des recours possibles, il s'agit avant tout d'une démarche pour améliorer le confort des élèves et leurs enseignants. Pour ces derniers, détecter les troubles et savoir quoi faire en réponse restent un vrai défi. Pour les aider, la Fédération Wallonie-Bruxelles a publié une fiche-outil très complètes pour chaque besoin spécifique d’apprentissage (même si un besoin est rarement isolé). Les documents sont bien sûr très utiles pour les parents qui cherchent également des réponses ou qui souhaitent formuler des demandes particulières auprès des établissements scolaires. Chaque fiche-outil comprend :

  • une présentation détaillée du besoin spécifique d’apprentissage et des éventuels troubles associés;
  • une liste de points d'attention (grille d'alerte) pour faciliter le repérage;
  • une série d'attitudes et d'aménagements conseillés ou déconseillés;
  • des outils concrets selon la nature de la tâche ou la discipline scolaire;
  • des pistes pour orienter les parents vers des organismes et des professions;
  • des liens vers des livres et des sites internet.

Pour chaque besoin spécifique, vous pouvez également consulter le tableau récapitulatif des points d'attention (ai-je un élève ... dans ma classe ?) et des conseils (que faire pour un élève ... en classe ?).


Le bégaiement

Trouble de la parole, essentiellement en situation de communication à autrui, qui affecte le flux ou le rythme de la parole caractérisé par des répétitions et des prolongations involontaires des sons, syllabes, mots ou phrases, et par des pauses silencieuses involontaires.


Le daltonisme

Anomalie de la vision due à un trouble fonctionnel des cônes de la rétine qui empêche de percevoir correctement les couleurs.


La dyscalculie

Ensemble de troubles durables de la cognition numérique, se traduisant par des difficultés à acquérir et maîtriser les différentes connaissances et habiletés mobilisées en mathématiques (numération, opérations arithmétiques, résolution de problèmes ou géométrie).


La dysgraphie

Trouble durable et persistant affectant l'écriture dans son tracé, l'automatisation du geste (mouvement) graphique, la forme de l'écriture et/ou la vitesse d'écriture.


La dyslexie

Trouble du langage écrit qui persiste tout au long de la vie. Elle in duit des difficultés au niveau de la lecture, de l'orthographe et de l'écriture (en particulier au niveau de la production de textes).


La dysorthographie

Trouble durable du développement des règles d'orthographe d'usage et d'accord qui induit des difficultés au niveau de l'écriture (dans le geste et la production de textes) et de la lecture lorsqu'elle est associée à une dyslexie.


La dysphasie

Trouble durable et sévère du langage, caractérisé par des problèmes de la compréhension et/ou de l'expression orale du langage.


La dyspraxie

Trouble développemental durable affectant la planification, l'organisation, l'exécution ainsi que l'automatisation des gestes et des mouvements. Tous les gestes et mouvements peuvent être touchés.


Le haut potentiel intellectuel (HPI)

Terme qui décrit une personne qui jouit de capacités intellectuelles certaines et précoces par rapport aux autres personnes du même âge (objectivée par un test certifié). Le HPI se caractérise surtout par un fonctionnement singulier tant dans l'approche cognitive et la créativité que dans les relations avec les pairs et dans la relation au monde.


Le syndrome d'Asperger (ou « autisme de haut niveau »)

Trouble neurologique durable et complexe du spectre autistique qui affecte les fonctions du cerveau et qui se manifeste par des difficultés au niveau de la communication et des rapports sociaux, mais qui n'altère pas les capacités cognitives et intellectuelles de l'individu.


Le syndrome dysexécutif

Trouble neuro-développemental des fonctions exécutives alors que les capacités intellectuelles sont préservées. Les fonctions exécutives aident à la gestion quotidienne des situations nouvelles (non routinières) orientées vers un but, pour lesquelles il n'existe pas encore d'automatismes.


Le trouble de l'attention avec/sans hyperactivité et/ou impulsivité (TDA/H)

Trouble cognitif de l'apprentissage persistant et durable qui se manifeste toujours par des troubles attentionnels, auxquels peuvent s'ajouter une impulsivité et une hyperactivité.



11 commentaires:

  1. Comment peut on se procurer ses fiches?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous n'avons pas connaissance d'une disponibilité sur un support physique. Il faut, pour le moment, les télécharger et les imprimer.

      Supprimer
  2. Il faut les télécharger, elles n'existent pas encore en format papier....

    RépondreSupprimer
  3. Nous n'avons pas connaissance d'une disponibilité sur un support physique. Il faut, pour le moment, les télécharger et les imprimer.

    RépondreSupprimer
  4. C'est intéressant, mais très peu applicable en classe quand l'enseignant doit gérer des groupes de plus de 20 enfants me semble-t-il.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certaines mesures sont effectivement plus facile à formuler qu'à mettre en place. Les recommandations proviennent de professionnels qui ne connaissent pas toujours la réalité du terrain et le défi des classes avec beaucoup d'élèves. Ceci dit, il y a, dans les textes, de très bonnes choses qui peuvent être appliquées sans trop d'investissements ni de contraintes.

      Supprimer
  5. un grand merci pour ces fiches très bien faites et qui nous donnent des pistes face aux différents handicaps que l'on peut avoir dans nos classes et pour nos propres enfants; ces documents sont très précieux!

    RépondreSupprimer
  6. Merci infiniment pour ce travail

    RépondreSupprimer