lundi 4 juillet 2016

Mind Mapping et représentation des nombres à l'école maternelle

Découvrez une belle application du Mind Mapping chez de jeunes apprenants. L'institutrice de 3ème maternelle de l'école Saint Joseph à Grâce-Hollogne, accompagnée de ses élèves, nous expliquent de manière ludique et très touchante le travail de leur année scolaire sur la découverte et l'apprentissage des nombres de 1 à 6.
Ce lundi 27 juin 2016, dernier jour de l’année scolaire à l’école Saint Joseph de Grâce-Hollogne. Madame Christine, l’institutrice de 3ème maternelle nous convie à venir découvrir le projet pédagogique de Mind Mapping réalisé cette année.


Ce travail portait sur la découverte et l’apprentissage des nombres de 1 à 6. Afin que ses petits élèves réussissent à acquérir les compétences nécessaires à la reconnaissance de ces premiers nombres, elle décida de ré-exploiter les exercices réalisés avec Philippe PACKU lors d’un précédant atelier de Mind Mapping. L'idée était de créer un petit cahier dans lequel chaque nombre ferait l’objet d’une création unique et originale exploitant le schéma d'une carte mentale.


Curieux d'entendre le point de vue de ces très jeunes enfants, nous avons demandé à Madame Christine, s'il était possible qu’ils nous expliquent par eux-mêmes le contenu du carnet. Quelle ne fût pas notre surprise, lorsqu'une petite fille se présenta spontanément devant nous, le précieux petit carnet à la main. Très à l'aise et confiante, la petite fille nous explique alors que chaque nombre fait l'objet d’un dessin un peu particulier (une carte mentale en fait, mais ce mot reste encore un peu abstrait pour une enfant de 5 ans). Elle nous explique qu'au centre, un petit bricolage représente le nombre et que, de ce centre, partent des chemins le long desquels elle a déposé des vignettes. Chaque petite vignette illustre une manière de représenter le nombre. Il peut s’agir de schèmes comme les faces d'un dé ou les doigts de la main, d'une comptine, ou encore d'un dessin personnalisé.


Nous remarquons alors que les dernières pages du carnet sont restées blanches et la petite fille enchaîne avec un large sourire, que celles-ci serviront l'année prochaine avec la nouvelle institutrice, qui les aidera à remplir jusqu'au nombre 10. Quel bonheur de voir de si jeunes élèves nous expliquer avec autant de plaisir l’acquisition de nouvelles connaissances. Mais au-delà des savoirs, ces enfants montrent une évidente assurance par rapport à l'acquis. N’est-ce pas là le but ultime du Mind Mapping ? Apprendre à l’élève à devenir compétent et autonome, dès la maternelle ! Réussir des apprentissages avec le Mind Mapping nécessite cependant une certaine maîtrise de l’outil et de la technique. C'est pourquoi l'asbl Dessine-moi une idée accompagne les enseignants de tous les réseaux lors d’une formation de deux jours disponible dans le catalogue des formations sur base volontaire, ou sur demande en école.


Après cette plaisante explication des petits élèves, et l'heure du dîner étant arrivée, Madame Christine nous explique alors le dérouler de son année. Il ressort que les élèves de 5 ans mettent un certain temps avant d’acquérir le geste de la Mind Map. Les premières séances doivent être fortement accompagnées. Mais la répétition du geste, l’utilisation du même outil, tout au long de l’année, pour un objectif similaire permet le développement d’une certaine autonomie. Madame Christine nous confie alors, qu’à partir du nombre 4, ils peuvent remplir aisément les Mind Maps restantes. À partir de ce moment, elle sent ses élèves prêts à ré-exploiter la technique pour d’autres objectifs, notamment pour la reconnaissance des sons dans la comptine de « Léon Fanfaron ».


L'enseignante nous explique également, au vu du succès rencontré cette année, avoir déjà de nouvelles idées d’applications pour elle et ses élèves de l’année prochaine. Elle nous invite d’ailleurs, à venir à nouveau l’aider à construire de nouveaux apprentissages lors de futurs ateliers. Elle souhaiterait que ses élèves s’aident d’une Mind Map pour comprendre les fonctions des différents coins de la classe, ou encore le comportement à respecter avant d’aller en récréation ou dans les zones de la cour. Le rendez-vous est d'ores et déjà fixé.

Vous êtes enseignants ? Vous désirez, tout comme Madame Christine, transmettre des compétences chez des jeunes apprenants ? L’asbl Dessine-moi une idée vous propose des ateliers sur mesure afin de coopérer à vos objectifs pédagogiques. N'hésitez pas à prendre contact avec l'équipe.


Valérie MEUDEC.

Coordinatrice des formations pour l’asbl « Dessine-moi une idée ».



Découvrez une belle application du Mind Mapping chez de jeunes apprenants. L'institutrice de 3ème maternelle de l'école Saint Joseph à Grâce-Hollogne, accompagnée de ses élèves, nous expliquent de manière ludique et très touchante le travail de leur année scolaire sur la découverte et l'apprentissage des nombres de 1 à 6.
Ce lundi 27 juin 2016, dernier jour de l’année scolaire à l’école Saint Joseph de Grâce-Hollogne. Madame Christine, l’institutrice de 3ème maternelle nous convie à venir découvrir le projet pédagogique de Mind Mapping réalisé cette année.


Ce travail portait sur la découverte et l’apprentissage des nombres de 1 à 6. Afin que ses petits élèves réussissent à acquérir les compétences nécessaires à la reconnaissance de ces premiers nombres, elle décida de ré-exploiter les exercices réalisés avec Philippe PACKU lors d’un précédant atelier de Mind Mapping. L'idée était de créer un petit cahier dans lequel chaque nombre ferait l’objet d’une création unique et originale exploitant le schéma d'une carte mentale.


Curieux d'entendre le point de vue de ces très jeunes enfants, nous avons demandé à Madame Christine, s'il était possible qu’ils nous expliquent par eux-mêmes le contenu du carnet. Quelle ne fût pas notre surprise, lorsqu'une petite fille se présenta spontanément devant nous, le précieux petit carnet à la main. Très à l'aise et confiante, la petite fille nous explique alors que chaque nombre fait l'objet d’un dessin un peu particulier (une carte mentale en fait, mais ce mot reste encore un peu abstrait pour une enfant de 5 ans). Elle nous explique qu'au centre, un petit bricolage représente le nombre et que, de ce centre, partent des chemins le long desquels elle a déposé des vignettes. Chaque petite vignette illustre une manière de représenter le nombre. Il peut s’agir de schèmes comme les faces d'un dé ou les doigts de la main, d'une comptine, ou encore d'un dessin personnalisé.


Nous remarquons alors que les dernières pages du carnet sont restées blanches et la petite fille enchaîne avec un large sourire, que celles-ci serviront l'année prochaine avec la nouvelle institutrice, qui les aidera à remplir jusqu'au nombre 10. Quel bonheur de voir de si jeunes élèves nous expliquer avec autant de plaisir l’acquisition de nouvelles connaissances. Mais au-delà des savoirs, ces enfants montrent une évidente assurance par rapport à l'acquis. N’est-ce pas là le but ultime du Mind Mapping ? Apprendre à l’élève à devenir compétent et autonome, dès la maternelle ! Réussir des apprentissages avec le Mind Mapping nécessite cependant une certaine maîtrise de l’outil et de la technique. C'est pourquoi l'asbl Dessine-moi une idée accompagne les enseignants de tous les réseaux lors d’une formation de deux jours disponible dans le catalogue des formations sur base volontaire, ou sur demande en école.


Après cette plaisante explication des petits élèves, et l'heure du dîner étant arrivée, Madame Christine nous explique alors le dérouler de son année. Il ressort que les élèves de 5 ans mettent un certain temps avant d’acquérir le geste de la Mind Map. Les premières séances doivent être fortement accompagnées. Mais la répétition du geste, l’utilisation du même outil, tout au long de l’année, pour un objectif similaire permet le développement d’une certaine autonomie. Madame Christine nous confie alors, qu’à partir du nombre 4, ils peuvent remplir aisément les Mind Maps restantes. À partir de ce moment, elle sent ses élèves prêts à ré-exploiter la technique pour d’autres objectifs, notamment pour la reconnaissance des sons dans la comptine de « Léon Fanfaron ».


L'enseignante nous explique également, au vu du succès rencontré cette année, avoir déjà de nouvelles idées d’applications pour elle et ses élèves de l’année prochaine. Elle nous invite d’ailleurs, à venir à nouveau l’aider à construire de nouveaux apprentissages lors de futurs ateliers. Elle souhaiterait que ses élèves s’aident d’une Mind Map pour comprendre les fonctions des différents coins de la classe, ou encore le comportement à respecter avant d’aller en récréation ou dans les zones de la cour. Le rendez-vous est d'ores et déjà fixé.

Vous êtes enseignants ? Vous désirez, tout comme Madame Christine, transmettre des compétences chez des jeunes apprenants ? L’asbl Dessine-moi une idée vous propose des ateliers sur mesure afin de coopérer à vos objectifs pédagogiques. N'hésitez pas à prendre contact avec l'équipe.


Valérie MEUDEC.

Coordinatrice des formations pour l’asbl « Dessine-moi une idée ».



2 commentaires:

  1. This just goes to show what can be achieved with Mind Mapping, particularly with young children - you are really helping them to take possession of their own learning skills. This will have a massive impact on their future success. You're doing a great job Philippe, may it continue to grow for years to come. Julie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thank you a lot Julie. It's so important to feel your support behind us!

      Supprimer